Banniere de le crop


Procès-verbal

de l’Assemblée constitutive du 9 décembre 2004 du MCPF


C’est à l’initiative d’un groupe de travail réunissant quelques personnes à plusieurs reprises pendant trois mois, qu’a eu lieu le 9 décembre 2004, l’assemblée constitutive du  (MCPF), Mouvement de la Condition Paternelle Fribourg pour une équivalence parentale, à l’instar des mouvements déjà existants dans la plupart des cantons suisses.

L’assemblée a lieu au Café du Jura à Fribourg  et s’ouvre à 20 heures 15 par l’animateur M. Alain Nicolet, assisté d’autres membres du groupe de travail. Pas moins d’une  cinquantaine de personnes sont  présentes pour la conférence en préambule de la constitution officielle qui suivra. Il souhaite la bienvenue à toutes et à tous et remercie les personnes présentes d’avoir consacré du temps pour cette soirée. Un remerciement particulier est adressé aux orateurs qui interviendront  lors de la conférence-débat sur les thèmes ci-dessous:

Me Anne Giovannini,  avocate  à  Fribourg sur le nouveau droit du divorce.

M. Guy Zen-Ruffinen, médiateur à  Bourguillon sur la médiation familiale.

M. Hans Lehmann de Pères pour toujours à  Genève sur l’équivalence parentale.

M. Nicolet relève avec joie la représentation de chaque canton romand par les délégués d’autres mouvements de la condition paternelle. Ainsi, il salue et souhaite la bienvenue à M. Philippe Etter, président du MCPV2 Vaud-Valais ainsi que de M. François Albertini, membre du comité et animateur du Papa-contact de Renens ; M. Paul Ménard, membre du comité de l’association Pères pour toujours de Genève ; M. Raymond Girardin, président de l’association jurassienne de la condition paternelle et  M. Patrick Robinson, membre du MCP Neuchâtel et délégué aux relations publiques de Parents forever Switzerland. Il relève aussi la présence et salue Mme Regula Khun-Hammer, du Bureau de l’Egalité Hommes-Femmes et de la Famille du canton de Fribourg ainsi que de Madame Diane Burgy de la fondation FREDI à Fribourg (Fondation pour la Recherche d’Enfants Disparus par Internet). Un souhait de bienvenue est également adressé aux représentants de la presse.

Ces personnes sont invitées à prendre la parole et François Albertini relève le fait que les pères doivent apprendre à mieux communiquer. Paul Ménard ajoute qu’il faut arrêter les confrontations hommes-femmes, qu’il y a actuellement une montée du mouvement des pères et qu’il faut travailler ensemble au niveau cantonal et fédéral. Patrick Robinson (en citant Jacques Salomé) évoque la réflexion sur le rôle du papa et du père ainsi que celui de la maman et de la mère, évoquant encore le livre de Patrick Guiot « Paroles d’Hommes - la cause des hommes pour la paix des sexes ». Diane Burgy est heureuse de voir la naissance d’un tel mouvement. Elle précise que la fondation croule sous les rapts parentaux et que les hommes doivent faire force de persuasion pour éviter les dégâts d’un divorce conflictuel. Elle donne à l’occasion diverses pistes pour se battre.

L’animateur explique alors brièvement le déroulement de la soirée.

 

1) la conférence-débats avec questions-réponses.

2) Le groupe de travail et les nombreux projets qu’il aimerait mener à bien.

3) L’assemblée constitutive elle-même.

 

M. Nicolet rappelle que de la documentation comme l’Equivalence parentale, le SAP (Syndrome d’aliénation parentale), Le journal des Pères, les rubriques de presse ainsi que les statuts provisoires sont à disposition de l’assemblée.


Page 1

© 2008-2017 Mouvement de la CoParentalité Fribourg